Sunnyamp;Baby Chaussures à Lacets à Bout Pointu à Bout Pointu Oxford pour Homme Résistant à l'abrasion Color Noir Taille 44 EU Noir HcRjfG

B07F8JK1CC
Sunny&Baby Chaussures à Lacets à Bout Pointu à Bout Pointu Oxford pour Homme Résistant à l'abrasion (Color : Noir, Taille : 44 EU) Noir
  • VEUILLEZ CONSULTER LA TAILLE SUR LA DESCRIPTION SUIVANTE OU L'IMAGE DU PRODUIT.
  • Sélection de cuir de haute qualité
  • Solid Turner stiches cire de ténacité
  • Confortable respirant librement Semelle intérieure avec fonction de massage
  • Couture délicate
Sunny&Baby Chaussures à Lacets à Bout Pointu à Bout Pointu Oxford pour Homme Résistant à l'abrasion (Color : Noir, Taille : 44 EU) Noir Sunny&Baby Chaussures à Lacets à Bout Pointu à Bout Pointu Oxford pour Homme Résistant à l'abrasion (Color : Noir, Taille : 44 EU) Noir Sunny&Baby Chaussures à Lacets à Bout Pointu à Bout Pointu Oxford pour Homme Résistant à l'abrasion (Color : Noir, Taille : 44 EU) Noir Sunny&Baby Chaussures à Lacets à Bout Pointu à Bout Pointu Oxford pour Homme Résistant à l'abrasion (Color : Noir, Taille : 44 EU) Noir Sunny&Baby Chaussures à Lacets à Bout Pointu à Bout Pointu Oxford pour Homme Résistant à l'abrasion (Color : Noir, Taille : 44 EU) Noir

Aller au contenu | Sunnyamp;Baby Mocassins de Penny de Conduite pour Hommes Bare Vamp Slipon Casual Mocassins de Bateau en Caoutchouc Souple AntiDérapage Color Noir Taille 47 EU Marron Foncé nbb1ddpfIp
| Aller à la recherche

Rieker 17833 Derby Bleu Marine Bleu ljjdVRCJMX
- Kipling Amiel Sacs Portés Main Femme Or Metallic Pewter IZVAjDDf

Cyberconflit et guerre informationnelle

Par Olivier Kempf le dimanche 13 mai 2018, 20:30 - uBeauty Sandales à talons Sandales sexy Sandales à bride à la cheville Sandales Mules Femme Talon Aiguille Haut 12CM Grande Pointure bleu Léopard lqzk61EH3E
- Chie Mihara Taro Escarpins Bride Cheville Femme Noir Tweet Multitailu Negro tMMkLMO

Brunot Racouchot, directeur du cabinet Comes , publie tous les mois une lettre sur l'influence, intitulée ( voir site ). En six pages, elle interroge un expert pendant deux pages et ajoute des extraits significatifs de ses écrits. Bruno Racouchot m'a interrogé pour ce dernier numéro, à la suite de noms prestigieux comme Philippe Bilger, Rony Brauman, Bernard Carayon, Gérard Chaliand, Dominique David, Michel Foucher, Jean-François Gayraud, Hervé Juvin, Gille Lipovetsky ou Hubert Védrine.

Je suis donc très honoré de ce numéro que vous pouvez télécharger entièrement ici . Mais voici déjà l'interview proprement dit, où j'essaie de décrire les liens très profonds entre la cyberconflictualité et la guerre économique, l’information n'était qu'en apparence le carburant de ces oppositions beaucoup plus profondes.

Existe-t-il des jeux d'influence dans le cyberespace ?

D'abord, il faut bien comprendre dans quel cadre se déploient les actions au sein du cyberespace. Ce dernier se structure en trois couches : physique, logique, sémantique. La première, physique, concerne l’ensemble des matériels de toutes sortes utilisés pour manier la donnée, l’information, et la transmettre. La seconde, logique ou logicielle, intègre l’ensemble des dispositifs de codage et de programmation qu’utilisent les machines et infrastructures afin de transformer et transférer l’information. La troisième est la couche sémantique. Elle s’intéresse au sens de l’information, étant donné que celle-ci ne peut être réduite à de la "donnée" neutre. C'est cette dernière couche, parfois dénommée couche cognitive ou couche informationnelle, qui constitue le cœur de la problématique qui nous intéresse ici.

En effet, cette couche sémantique concerne l'ensemble des données et informations qui circulent dans le cyberespace. A partir de leur exploitation, on donne de l'intelligence à ces masses de données qui deviennent de l'information. En conjuguant ces informations, en leur donnant du sens, on produit des connaissances qui vont devenir prenantes à des jeux de pouvoir. Il y a donc en permanence au sein de ce cyberespace des jeux d'instrumentalisation des données et des informations, qui servent des intérêts et donc alimentent des conflictualités. Et l'essentiel de ces conflictualités, entre États bien sûr mais aussi entre entreprises, se déploie sur la couche dite informationnelle.

A cet égard, il faut bien comprendre que l'on est passé d'un monde de concurrence et de compétition à un monde de conflictualité et de guerre économique, où la guerre de l'information joue un rôle majeur. Je dois confesser que j'ai longtemps été rétif à cette expression de "guerre économique", qui me paraissait excessive. Mais l'on doit bien reconnaître que, dès la décennie 1990-2000, on assiste à des affrontements où des acteurs hétérogènes (entreprises et États) s’allient afin de faire valoir des intérêts simultanément publics et privés. Les catégories classiques sont bouleversées de fond en comble. On voit ainsi de plus en plus intervenir les autorités publiques sur un mode direct ou feutré, afin de soutenir et faire gagner "leurs" entreprises.

La guerre informationnelle fait donc pleinement partie de la guerre économique, a fortiori dans le cyberespace…

Indéniablement. Le grand processus de mondialisation des années 1990 a été permis par l'éclosion des technologies de l'information et de la communication. Le paradigme de la "concurrence pure et parfaite" – si tant est qu'il ait d'ailleurs jamais existé – s'évanouit dans le cyberespace pour faire face à la conflictualité permanente et omniprésente. De même que s'efface un autre paramètre, à savoir la séparation entre le public et le privé. Pour preuve, aux États-Unis, l'interaction profonde et mutuellement profitable entre les services de renseignement et les grands acteurs du cyber. La NSA surveille certes les terroristes, mais l'essentiel de son activité concerne le renseignement économique. De même, la Chine a déployé un formidable dispositif cyber centré sur l'espionnage économique. Pourquoi ? Parce que par ce biais, la Chine compte renforcer sa souveraineté et permettre l'émergence de sa puissance. Ces deux superpuissances ont une pleine conscience de l'interaction entre public et privé.

Il faut en outre bien appréhender l'ampleur et la nouveauté du phénomène auquel nous nous trouvons confrontés. La mondialisation et la révolution du cyber qui la favorise et l'accompagne sont de formidables instruments de dissolution des structures. On évoque souvent les ravages de la corruption, mais celle-ci n'est que la conséquence dans l'aire économique de la dissolution des structures existantes. On observe ainsi un affaiblissement des États et en corollaire, le retour d'hommes forts à leur tête, tentant de contrer cette tendance générale. Car il existe bel et bien une demande émanant des populations du monde entier, de retour aux structures établies et à un ordre commun qui permette d'endiguer la fluidification générale et de revenir à une stabilité dont les peuples ont la nostalgie.

Quels sont les risques majeurs sur le plan informationnel pour une entreprise dans le cyberespace ?

On peut distinguer trois types majeurs d’agression dans cette guerre informationnelle. La guerre pour l’information équivaut à de l’espionnage. La guerre contre l’information correspond au sabotage. La guerre par l’information est assimilée à de la subversion.

Premier cas, l'espionnage : il vise à acquérir les informations sensibles de l'entreprise, sur son fonctionnement interne (organisation, finances…) ou sa stratégie externe (axes de développement, campagnes marketing à venir…). Second cas, le sabotage. Il va tendre à perturber voire corrompre le dispositif-cible. L'attaque peut être d'ordre technique ou aller plus loin, pouvant salir ou détruire la notoriété de la structure visée, en attaquant son image de marque, autrement dit en dévalorisant son capital immatériel. On entre ici dans le troisième type de menace évoqué, à savoir la subversion. Dès lors, nous ne sommes plus dans le simple domaine de l'e-réputation, mais bien dans une sphère autre, celle de l'utilisation de toutes les ressources du cyberespace dans la guerre informationnelle que se livrent les entreprises.

Alors que faire ?

Poursuivre et amplifier la démarche initiée par l'intelligence économique en la transformant en intelligence stratégique. Si l'intelligence économique consiste en l'utilisation de techniques de renseignement, de veille, d'influence au profit des entreprises, l'intelligence stratégique, elle, constitue l'étape d'après, celle qui intègre pleinement cette dimension supplémentaire amenée par la mondialisation et le digital que nous venons d'évoquer. Tous les champs sont désormais ouverts, mais dans une configuration de conflictualité généralisée, avec des kyrielles d'acteurs publics et privés, officiels et non-officiels, avec des jeux relationnels et de pouvoirs qui ne se situent pas dans le cadre d'organigrammes classiques, mais n'en sont pas moins bien réels. L'intelligence stratégique a dès lors pour but d'identifier les forces qui sont réellement à l'oeuvre derrière le paravent des institutions et d'en saisir le fonctionnement. Pour ma part, en tant que stratégiste, j'aide les entreprises à prendre conscience de ces nouveaux défis, à comprendre la nature des jeux de puissance et d'influence qui se déroulent dans ces conflictualités d'un nouveau genre, et enfin, à décider.

O. Kempf

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien: http://www.egeablog.net/index.php?trackback/2183

L'information sur mesure, quel que soit votre projet!

FAITES VOTRE DEMANDE D’INFORMATION GRATUITEMENT EN LIGNE

Huit Sociétés d’aide au développement des collectivités et Centres d’aide aux entreprises (SADC/CAE) de l’Est-du-Québec ont choisi Ressources Entreprises comme fournisseur #1 d’informations d’affaires destinées aux entreprises en région! Depuis 15 ans, c’est 1500 heures qui leurs ont été livrées. Illustration: Claudia Villeneuve, Gaétan Sirois, Pascal Harvey et Danick Néron de la SADC de

Mustang Baskets pour Femme Bleu Sky 1AvsbBsH

Certains d’entres vous ont possiblement déjà entendu parler d’une revue de presse et ont imaginé à quoi elle pouvait ressembler. Une revue de presse est une collecte d’articles publiés dans la presse électronique sur un sujet ou un thème donné et selon une période déterminée. Vous pouvez décider d’amasser tous les articles de presse sur

Découvrez le témoignage de Julien Mbony, cofondateur de Swipecity, application mobile qui permet aux objets connectés placés dans des points d’intérêt de la ville de te renseigner sur la culture et l’histoire québécoise.Monsieur Mbony a fait appel à notre service Info Conseil PME qui l’a aidé dans ses démarches de démarrage d’entreprise : «Nous avons

Abonnez-vous à notre infolettre NVXIE Femmes Dames New Sexy Super Talon Haut cale Chaussures Imperméable PU Artificielle Noir Rouge Automne Printemps Eté Discothèque Prom Dressy APRICOTEUR44UK10 3USUA1TZ

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Recherche

Huit Sociétés d’aide au développement des collectivités et Centres d’aide aux entreprises (SADC/CAE) de l’Est-du-Québec ont choisi Ressources Entreprises comme fournisseur #1 d’informations d’affaires destinées aux entreprises en [...]
Avis à tous! Prenez note que le bureau de Ressources Entreprises sera fermé vendredi le 30 mars ainsi que lundi le 2 avril en raison de la fête de Pacques. Nous reprendrons nos activités mardi le 3 avril à 8h30. Merci! [...]

La recherche sur le web semble de prime abord simple et facile à l’aide d’outils tels Google ou Bing. Cependant,...

COOLCEPT Femmes Mode Bottes Fermeture Eclair Brown NiIXIgLbb

Certains d’entres vous ont possiblement déjà entendu parler d’une revue de presse et ont imaginé à quoi elle pouvait ressembler....

Easemax Femme Brillant Peep Toe Bride Arrière Paillettes Sandales Beige yyXVAolsHX

Autrefois considéré comme outil indispensable à l’entrepreneur pour démarrer son entreprise et ensuite mis à l’oubli, le plan d’affaires s’avère...

En savoir plus »

2014, rue Cyrille-Duquet, bureau 290 Québec (QC) G1N 4N6 418-649-6116

Mojoshu Richelieu femme Gris JFP7oL

Suivez-nous

Abonnez-vous à notre infolettre.

Melvin amp; Hamilton MH15370 Bottes pour Femme zWBQn3g

Partenaires

Tous droits réservés © 2018 Ressources Entreprises | Site fait par

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites et vous proposer des options de contenus

Chaussures Sandales Plates Rome Rosée Toe Courroie Croix Plage Fleurs Off White A2wTomrmO
LEDLFIE Chaussures en Cuir pour Hommes Formel Porter des Chaussures en Cuir Daffaires Joker Brown gSZwvW
Aller au contenu xie Femme Été Talons Hauts Fines avec PlateForme Romaine Ronde Tête SilverIncrusté OpenToe Sandals Grande Taille BsWb9qEcjf
Aller au contenu principal
Accueil - PoiLei Lou Bottines en Cuir à Petit Talon épais avec Bout Pointu Taupe AtPGKpO3
- Stage en entreprise - Effectuer un stage
Pour effectuer un stage, l'étudiant doit être régulièrement inscrit à l'université Paris 2 Panthéon-Assas et suivre une formation d'au moins 200h d'enseignement. Le stage doit correspondre au cursus suivi. Il se déroule exclusivement durant l'année universitaire pour laquelle l'étudiant est inscrit (du 1er septembre au 30 septembre de l'année suivante). La durée effective du stage ne peut dépasser 6 mois, soit 132 jours ou 924 heures.

ATTENTION : Les étudiants qui effectuent des stages jusqu'au 30 septembre 2018 au titre de l'année 2017-2018 doivent télécharger la convention et non l'enregistrer en ligne. Vans U Classic Slipon Baskets Mode Mixte Adulte Turquoise Cyan Blue/True White xPQs727BB
.Les étudiants inscrits pour l'année 2018-2019 et qui effectuent un stage à compter du 1er septembre 2018, doivent suivre la procédure d'enregistrement en ligne décrite ci-dessous.

1. la convention de stage

Il incombe au stagiaire de se garantir au titre de la responsabilité civile auprès d'un assureur (assureur habitation, banque, mutuelles étudiantes). Pour les stages à l'étranger ou outremer, le stagiaire s'engage à souscrire un contrat d'assistance et un contrat d'assurance individuel accident.

1TO9 Bout Ouvert Femme Noir Noir 365 8a0TS

Saisie en ligne de la convention (après avoir lu les consignes ci-dessous) : https://applisweb.u-paris2.fr/ConventionStagesCAS/accueil

Articles à compléter :

La convention de stage doit être déposée au bureau de la scolarité dont relève l'étudiant, au moins 2 semaines avant le début du stage (hors périodes de fermeture de l'université), en 3 exemplaires signés par :

, la convention doit être également signée par le directeur du master (enseignant référent)., la convention doit être également signée par le directeur de thèse (enseignant référent)., le bureau de la scolarité se charge de la signature du référent.Joindre 2 enveloppes affranchies tarif 50 grammes libellées à son nom et au nom de l'organisme pour l'envoi des conventions signées.La convention de stage ne devient effective qu'une fois signée par le représentant de l'université.En cas de prolongation du stage, dans la limite de l'année universitaire et dans la limite d'une durée de 6 mois, l'avenant est à télécharger sur le site de l'université et doit être déposé au bureau de la scolarité dans les conditions ci-dessus.

Les étudiants uniquement inscrits à l'IPAG et au CFP doivent s'adresser à leur scrétariat. La convention en anglais et les avenants (prolongation de stage) sont à télécharger.

Saisie en ligne de la convention : https://applisweb.u-paris2.fr/ConventionStagesCAS/accueil Attention : Accès à l'application à l'aide de vos identifiants ENT (adresse électronique Paris 2 + mot de passe).

2. Rémunération

Les stagiaires ne perçoivent pas de salaire mais une gratification. Celle-ci est obligatoire lorsque le stage se déroule dans une entreprise privée ou publique, une association, un établissement public à caractère industriel et commercial, une administration ou un établissement administratif de l'État et qu'elle dépasse deux mois consécutifs. Elle est due dès le premier jour.

3. Fin de stage

4. Validation du stage pour la retraite

ATTENTION

L’Association

Née de la fusion entre l’AFMM et l’association SVA+ en 2016, l’AFMM fédère l’ensemble des acteurs du marché du paiement sur facture opérateur en France.

Autres sites de l’Association